Un nombre record d’éditeurs au Salon du Livre (M. Retnani)

By 11/10/2019 octobre 12th, 2019 Edition 2019

Le Salon Maghrébin du Livre « Lettres du Maghreb » qui souffle cette année sa troisième bougie, connait la participation d’un nombre record d’éditeurs, a indiqué le président de l’Union professionnelle des éditeurs du Maroc (UPEM), Abdelkader Retnani.

Le Salon qui se tient du 9 au 13 octobre à Oujda sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI accueille plus de trente éditeurs marocains, trois algériens, deux tunisiens, deux belges, deux égyptiens, un libanais, en plus d’éditeurs de la France et du Cameroun, invité d’honneur de cette édition, a-t-il précisé dans une déclaration à la MAP.

Et de poursuivre que les membres de la délégation camerounaise qui comprend aussi dix écrivains et le secrétaire général du ministère des Arts et de la Culture sont déjà ravis de voir un véritable Salon avec des stands appropriés et où rien n’est laissé au hasard.

« Ce qui est important c’est que le livre est mis en valeur sur tous les stands, et c’est là le prélude d’une grande réussite de ce Salon », a dit M. Retnani.

Il a par ailleurs souligné que cette troisième édition dont la thématique est « la transmission » prévoit quelque 36 tables rondes pour débattre de ce sujet d’actualité avec pratiquement la participation de quelque 250 écrivains de divers horizons, qui ont tous publié des livres et qui sont reconnus à travers le monde.

Quatre jours durant, a-t-il encore ajouté, le public va assister à des débats de très haut niveau qui vont contribuer sans nul doute à dégager une véritable vision sur la culture en général, et la transmission en particulier.

« La transmission est au cœur du métier de l’éditeur » a insisté le président de l’Union professionnelle des éditeurs du Maroc, partenaire du Salon du livre d’Oujda qui accueille chercheurs, auteurs, éditeurs, libraires ainsi qu’un public toujours plus enthousiaste.

« Le fait de transmettre résonne en chacun d’entre nous comme un souffle de vie. Et en tant qu’éditeur comment ne pas y voir le souffle de vie du livre ? », écrit-il dans une note de présentation de cette édition.

Parlant toujours de la transmission, il rappelle l’importance de la littérature jeunesse que le Salon du Livre, dès sa toute première édition, a tenu à intégrer au cœur de sa programmation.

« En baignant dans un environnement où le livre est présent, en faisant découvrir à nos jeunes l’objet livre dans toute sa magie, par toutes les possibilités qu’il offre, nous en ferons de véritables relais pour la culture dans son sens le plus large », estime-t-il.

« Lettres du Maghreb » est conçu et organisé depuis 2017 par l’Agence de l’Oriental, en coordination étroite avec ses partenaires, notamment le Département de la Culture et la Wilaya et le Conseil de la région de l’Oriental.

Outre le Salon au sens conventionnel où sont exposés des livres selon les normes internationales de l’édition et de la mise en valeur de l’édition et de la lecture, figurent au programme un salon du livre jeunesse, un espace éveil à la lecture pour les enfants, un espace métiers du livre et un café littéraire pour les dédicaces et les rencontres avec les auteurs.

Source : MAP