Pour un échange culturel Maroc-Cameroun

By 11/10/2019 octobre 12th, 2019 Edition 2019

L’échange culturel est la plus grande valeur ajoutée de cette troisième édition du Salon Maghrébin du livre, qui, par son thème principal « transmission », a permis au Maroc de s’ouvrir sur la culture camerounaise et au Cameroun de découvrir le Maroc, a indiqué l’écrivain et le président de l’Association des Poètes et Écrivains du Cameroun (APEC), Pabé Mongo.

Ce Salon, qui se tient jusqu’au 13 octobre, a permis un bel échange culturel entre le Cameroun et le Maroc, constituant ainsi un important rendez-vous littéraire pour la transmission du savoir, de la culture, de l’art et de la littérature, s’est-il félicité dans une déclaration à la MAP.

Se disant honoré de l’intérêt accordé à la littérature camerounaise lors de cette troisième édition, qui a choisi son pays en tant qu’invité d’honneur, M.Mango n’a pas manqué de souligner l’intérêt croissant de nombreux écrivains camerounais vis-à-vis du Grand Maghreb, un intérêt illustré par les nombreux écrits sur le Maghreb et l’Afrique du Nord.

L’auteur camerounais a également présenté un panorama de la littérature de son pays, une discipline en plein essor, portée par de jeunes talents engagés et ambitieux.

Sa concitoyenne Djaili Amadou Amal s’est dite heureuse de la réussite de cette rencontre culturelle entre les deux pays, louant la grande richesse culturelle et littéraire du Maroc qui sera certainement bénéfique à sa carrière d’écrivaine.

Fidèle à ses thèmes de prédilection, à savoir la culture et les violences faites aux femmes, l’écrivaine a présenté bon nombre de ses œuvres à cette manifestation, dont « Mistiriijo, la mangeuse d’âme », « Walaande, l’art de partager un mari » ou encore son dernier opus « Munyal, les larmes de la patience », qui explore le mariage précoce et forcé, la polygamie et le quotidien des femmes du Sahel.

Organisée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, la troisième édition du Salon maghrébin du livre s’est ouverte, mercredi soir à Oujda, avec la participation de plusieurs intellectuels et professionnels de l’édition du Maghreb et d’ailleurs.

Elle met également à l’honneur le Cameroun, un pays de poésie et de culture orale, où les troubadours récitaient des vers, souvent accompagnés d’instruments traditionnels, ainsi que sa littérature, qui se nourrit de légendes historiques et de contes anciens, de contestation, de victoires et de féminisme.

Cette 3ème édition décline la thématique de la transmission en quatre grandes directions : les savoirs, au-delà des frontières, éloge de la traduction et les héritages.

Source : MAP