La diversité culturelle, un atout de rapprochement maghrébin

By 11/10/2019 Edition 2019

La diversité culturelle est un atout susceptible de favoriser le rapprochement entre les pays du Grand Maghreb, qui se caractérisent par des cultures riches et diversifiées, a indiqué, jeudi à Oujda, M. Fathallah Oualalou.

Le Maghreb recèle d’importantes ressources culturelles aussi riches que diversifiées (amazighes, arabes, musulmanes, africaines et sahariennes) qu’il faut mettre à profit pour rapprocher les pays de la région, a indiqué l’ancien ministre de l’économie et des finances, qui s’exprimait lors d’une table ronde sous le thème « Penser le Maghreb », dans le cadre de la troisième édition du Salon Maghrébin du Livre (Lettres du Maghreb).

M. Oualalou a également jeté la lumière sur l’importance de la régionalisation pour le développement économique des nations, déplorant l’absence d’une Union du Maghreb concrète, qui ne peut être que bénéfique pour l’économie des pays de la région.

« Ce Maghreb impossible, pourtant nécessaire », doit faire face à la mondialisation et à la montée des puissances industrielles et blocs régionaux imposants, a-t-il insisté, faisant observer que le Maghreb est « une réalité géographique, culturelle et historique qui doit apprendre à dialoguer et à passer outre les conflits politiques qui ne font qu’handicaper sa croissance économique ».

Pour sa part, l’auteur franco-algérien Mohammed Chirani a souligné que la région du Maghreb doit relever nombre de défis majeurs pour réaliser son développement, citant notamment des problèmes d’ordre politique, la migration clandestine, l’intégrisme religieux et le terrorisme.

Les pays du Maghreb Arabe doivent se mobiliser et coopérer ensemble pour passer outres ces problèmes qui sont des menaces pour l’ensemble de la région et entravent grandement son développement et sa compétitivité, a-t-il déploré.

L’auteur déplore également les frontières physiques entre le Maroc et l’Algérie, dont seuls les citoyens des deux pays sont victimes.

La troisième édition du Salon Maghrébin du Livre (Lettres du Maghreb) qui s’est officiellement ouverte mercredi à Oujda, connait la participation de de grands noms de la culture et de la littérature marocaine et internationale.

Le programme comprend l’organisation, entre autres, de 36 tables rondes, 10 expositions d’art plastique, deux soirées poétiques et plusieurs activités pour les jeunes et les enfants.

Outre le Salon au sens conventionnel où sont exposés des livres selon les normes internationales de l’édition et de la mise en valeur de l’édition et de la lecture, sont prévus un salon du livre jeunesse, un espace éveil à la lecture pour les enfants, un espace métiers du livre et un café littéraire pour les dédicaces et les rencontres avec les auteurs.

Source : MAP