Lettres du Maghreb : Un espace de promotion de la lecture et du dialogue des cultures

By 20/10/2018Actualités 2018

Le Salon Maghrébin du Livre d’Oujda « Lettres du Maghreb » se veut un espace de promotion de la lecture et du dialogue des cultures, en ce sens que cette édition réunit une pléthore d’écrivains et d’éditeurs maghrébins mais aussi africains et européens, a indiqué, dimanche, la directrice délégué de l’agence régionale Occitanie Livre et Lecture, Cécile Jodlowski-Perra.

« En Occitanie, Nous œuvrons constamment à partager cet engouement pour le livre tant au niveau régional, que national et international », a-t-elle souligné dans une déclaration à la MAP, faisant savoir que « l’agence Livre et Lecture prend part au Salon Maghrébin du Livre en vertu d’une convention conclue avec l’Institut Français (IF), le but étant de contribuer à se rapprocher du lecteur marocain, mais aussi de collaborer avec les professionnelles du secteur dans divers domaines, dont la coédition, l’organisation de rencontres croisées et de séminaires au Maroc et en France, l’essentiel c’est de construire des relations sur la durée ».

Pour sa part l’écrivaine Hélène Duffau, a fait savoir qu’elle a animé, dans le cadre du Salon, des rencontres avec un groupe de jeunes à l’IF d’Oujda, avec pour objectifs d’inciter cette frange de la société à la lecture et à s’enrichir mutuellement, notant que les jeunes étaient très interactifs surtout en ce qui concerne les techniques de la littérature Jeunesse.

« En format numérique ou sur support papier, peu importe, l’essentiel c’est de lire et d’inciter les jeunes à lire », a-t-elle fait remarquer, ajoutant qu’il s’agit là de deux procédés de lecture, tout a fait différents, mais qui en revanche contribuent à la multiplication du nombre de lecteurs.

Elle a dans ce sens salué le combat au quotidien mené pour les bibliothécaires, face à la baisse inquiétante du temps consacré à la lecture.

« La culture est un langage commun et ça montre la grande créativité de l’Homme. Où que vous alliez dans le monde vous allez côtoyer des gens qui chantent, écrivent, peignent, dansent et créent, et c’est là que nous pouvons nous retrouver et nous rencontrer », a expliqué, de son côté, l’écrivaine Frédérique Martin.

« Pour moi l’ici et l’ailleurs se confondent au moment de l’écriture qui me permet de voyager tout en restant immobile », résume-t-elle.

Quant à l’éditrice Rafaèle Wintergerst, elle a indiqué que « Lettres du Maghreb » était pour elle l’occasion d’entrer en contact avec les bibliothécaires d’Oujda qui sont venus échanger autour du livre pour enfants. Dans ce cadre, il a été procédé à l’organisation d’une session d’échange de pratiques au Lycée Omar Ibn Abdelaziz sur l’utilisation des albums jeunesse en bibliothèque.

Source : Map

SOUS LE HAUT-PATRONAGE DE SA MAJESTÉ LE ROI MOHAMMED VI