La lecture met la jeunesse à la page !

Il est acquis que la lecture concoure au développement des enfants et accélère l’acquisition de leur autonomie dans bien des domaines. Le livre est une opportunité, un médiateur avec le monde et les adultes, la possibilité d’échanges avec eux comme avec d’autres enfants. Le livre fait acquérir des connaissances à ses lecteurs, pratiquement «à l’insu de leur plein gré» comme dit la formule bien connue. Encourager l’enfant à lire est donc un acte éducatif essentiel.

Ce que toutes les enquêtes montrent également, c’est le rôle de marqueur des livres lus pendant l’enfance, car la plupart des adultes s’en souviennent. Certes, lire est d’abord une compétence, mais elle est d’autant plus facilement acquise que le plaisir lui est associé. C’est tout le sens des livres pour l’enfance et de ceux qui travaillent à les faire lire : donner le goût de la lecture ! Un goût qui ne se perd pas et va façonner durablement le lecteur entré jeune dans la lecture.
Un goût qui prépare à d’autres acquisitions d’autres connaissances… Au Maroc, la lecture sera assurément une clé de la réussite des ambitions du Royaume pour ses enfants par le développement de l’éducation préscolaire, dont Sa Majesté le Roi Mohammed VI fait une priorité absolue pour le modèle éducatif du Pays : «…œuvrer à la promotion de l’enfance par l’éducation précoce dont on connaît les retombées positives sur l’individu, la famille, la société.» (1) Et plus loin, toujours à propos du préscolaire : «Il constitue le socle à partir duquel toute réforme doit être initiée, étant donné qu’il offre aux enfants la possibilité d’acquérir un ensemble d’habilités, d’aptitudes psychologiques et de capacités cognitives. Grâce à ces atouts, ils pourront avoir un accès fluide à l’instruction et réussir leur parcours scolaire ultérieur.»

Unis pour l’enfance et la jeunesse !

Dans le cadre du Salon «Lettres du Maghreb», l’Agence de l’Oriental organise la manifestation «L’enfance du Livre», en collaboration avec la Fondation Marocaine pour la Promotion de l’enseignement préScolaire (FMPS) et le soutien de l’Académie Régionale de l’Education et de la Formation (AREF) de l’Oriental. Ce partenariat se traduit par de nombreux ateliers proposés aux enfants, en particulier ceux issus du monde rural, et donne lieu à une caravane qui a pour vocation d’apporter aux enfants éloignés d’Oujda la manifestation «L’enfance du Livre» jusque dans leur école ; le Salon Maghrébin du Livre à la rencontre du jeune public en quelque sorte.

Dans le Grand Théâtre Mohammed VI ou sous le chapiteau, des ateliers variés sont destinés d’abord aux enfants des écoles rurales.

 

L’éveil scientifique vise la construction progressive des savoirs et savoir-faire de la démarche scientifique. Il amène l’enfant à comprendre les phénomènes et à tenter de les expliquer. Il s’agit de développer tôt la compréhension du milieu et de trouver des façons de l’explorer. Par conséquent, les mises en situations se fondent sur une mise en contact directe avec les objets, les phénomènes naturels et les vivants à partir desquels les élèves se posent des questions. L’expérimentation permet à l’enfant d’être acteur de ses apprentissages pour l’amener à s’approprier des compétences transversales et spécifiques de façon durable. Les objectifs majeurs :

– Attiser la curiosité et le questionnement ;
– Inciter l’enfant à observer, identifier et comparer ;
– Encourager l’enfant à formuler des hypothèses ;
– Vérifier ces hypothèses par l’expérience ;
– Encourager l’enfant à verbaliser à chaque étape,

Représenter par le dessin ou le schéma les étapes  franchies et les résultats obtenus
La méthode scientifique est une démarche de travail universelle en 5 étapes : but, hypothèses, expérimentation, résultats, explications.

Les arts plastiques favorisent la créativité. C’est une faculté universelle, à travers les cultures et les âges. Ces activités répondent à un besoin essentiel de l’enfant : regarder, toucher, manipuler et créer, pour développer sa personnalité et s’ouvrir au monde. Les ateliers centrés sur les activités plastiques, dès le préscolaire, donnent l’occasion à l’enfant de découvrir le plaisir d’inventer des objets, de laisser des traces et d’exprimer des émotions. En réalisant son projet artistique, l’enfant développe ses capacités. Dans la joie de créer et de découvrir la variété offerte par les mélanges de matières, couleurs, et supports, il exprime librement son ressenti, son vécu, et révèle son imaginaire. La trace et le dessin permettent à l’enfant de créer et organiser entre elles des formes symboliques. En lui offrant l’opportunité d’expérimenter, on permet à l’enfant de s’investir et d’apprendre des techniques simples. L’éducation artistique sensibilise l’enfant à des œuvres de référence qui sont les bases d’une culture commune. Outre l’émotion de découvrir et de s’émerveiller en créant, l’enfant apprend.

Les objectifs des ateliers d’arts plastiques :
-Développer la perception esthétique, les capacités
de création, les possibilités d’expression, des
habitudes de travail appliqué ainsi que le goût de
l’effort ;
– Acquérir des techniques simples et variées ;
– Développer la socialisation et l’autonomie.

Les compétences développées :

– Adapter son geste aux contraintes matérielles (outils, supports, matières) ;
– Reconnaître les couleurs ;
– Utiliser le dessin comme moyen d’expression et de représentation ;
– Choisir parmi des procédés et des matériaux ;
– Reconnaître des images d’origines et natures différentes ;
– Agir en coopération en situation de production collective ;
– Verbaliser ce qu’il voit, fait, ressent et pense ;
– Travailler avec application, en prenant soin du matériel.

Les techniques :

– Imprimer des empreintes et des formes ;
– Différentes sortes de peintures ;
– Fabrication des pots à crayons (recyclage) ;
– Collage de coquilles d’oeufs colorées à la façon des zelliges.

La fabrication de maquettes représente un projet créatif permettant à l’enfant de:
– Acquérir et utiliser le vocabulaire spatial (devant, derrière, droite, gauche, dessus, dessous…) ;
– Situer des objets (des bâtiments) les uns par rapport aux autres ;
– Représenter en 3D un espace qui lui est proche ;
– Prendre conscience des différents angles de vue ;
– Se repérer dans un espace familier ;
– Travailler les compétences transversales relationnelles et instrumentales ;
– Prendre conscience de ce qui l’entoure (situer des objets par rapport à soi, entre eux, par rapport à des objets repères).

Le jeu est une activité essentielle pour le jeune enfant : il développe ses aptitudes physiques et mentales et favorise sa socialisation. Les jeux éducatifs sont des outils : ils constituent une excellente préparation des enfants aux apprentissages fondamentaux (lire, écrire et compter). Ainsi, chaque type de jeu approfondit un type d’apprentissage.

L’intérêt pédagogique des jeux éducatifs :
– Le développement cognitif (chaque jeu vise un
apprentissage particulier) ;
– La socialisation (tous ces jeux ayant des règles précises, l’enfant va devoir s’y plier et peu à peu les intégrer) ;
– Le développement des capacités langagières (en jouant, l’enfant se familiarise avec le vocabulaire spécifique véhiculé par le jeu) ;
– Répéter et de consolider certains apprentissages.

L’une des premières tâches de la Maternelle est de créer un milieu favorable à l’apprentissage de la lecture, c’est à dire d’éveiller l’intérêt de l’enfant pour la langue et cela dès la section des petits. De l’appétit qu’il développera pour l’écrit dépendront ses progrès dans l’apprentissage. Comment amener l’enfant à vouloir lire ? Pour développer le plaisir de lire et écrire chez l’enfant, il est très important qu’il voit l’adulte lire et y trouver du plaisir. Ainsi, il renforce chez lui le sentiment dynamisant qu’accéder à l’écrit, c’est devenir grand.

Tout comme pour le langage oral, l’enfant a besoin d’être sollicité par son environnement pour comprendre les fonctions du langage écrit : communication à distance ou conservation de l’information à travers le temps (repérage, mémoire). Chaque fois que le besoin s’en fera sentir, on aura recours à l’écrit : étiquetage de boîtes de rangement identiques, observations continues, correspondance avec d’autre classes, les parents, la Directrice de l’école…. On accueillera favorablement toute information venant de l’extérieur que les enfants désireront connaître : prospectus, affiche, emballage, catalogues, recettes, mode d’emploi…

De la même façon, on mettra les enfants en situation de recherche sur des messages qu’il faudra décoder ou coder pour agir (recette, mode d’emploi, etc.).