Zhor Rhihil

Conservatrice du musée du jusdaïsme marocain Maroc

Gardienne d’une mémoire ancestrale, Zhor Rehihil est la première conservatrice musulmane du musée du judaïsme de Casablanca, seul musée de la mémoire juive dans le monde arabe. Nommée en 2000, elle souhaite favoriser la connaissance de ce peuple dans son pays. Le musée abrite des objets de culte juif de style typiquement marocain, des livres et des photos, preuve de l’importance de la présence juive en terre arabe qui remonte à la nuit des temps.

Après avoir étudié à l’Institut national des sciences de l’archéologie et du patrimoine et à l’Institut supérieur de journalisme à Rabat, Zhor Rehihil suit une formation aux ateliers Varan à Paris, école où elle s’initie à la réalisation de films documentaires. Elle est l’auteur d’un film sur le pèlerinage juif au Maroc ainsi que d’une étude sur « Les Saints juifs de Casablanca », mais aussi d’un mémoire sur « Le Film ethnographique au Maroc ». Afin de poursuivre ses recherches sur la présence juive marocaine, elle sillonne le pays avec Simon Levy, un des fondateurs du musée du judaïsme en 1997 et défenseur de la marocanité plurielle, pour repérer les traces du judaïsme marocain. C’est ce dernier qui a fait appel à elle en 2000 pour qu’elle en soit la conservatrice. Depuis elle promeut la mémoire juive au Maroc à travers de nombreuses expositions comme celle sur les synagogues restaurées.

SOUS LE HAUT-PATRONAGE DE SA MAJESTÉ LE ROI MOHAMMED VI