Jamal Khalil

Professeur de sociologie Maroc

Jamal KHALIL est professeur de sociologie à l’Université Hassan II Aïn Chock Casablanca. Depuis 1987, il enseigne et dirige des recherches en sociologie et en sciences sociales à la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, Il est Docteur en Sociologie de l’Université des Sciences et Techniques de Lille I (1986).

Il a soutenu une thèse d’anthropologie sociale sur les transformations culturelles et religieuses à travers la migration. Ses domaines de recherches sont multiples : Culture, Art, symbolisme, pouvoir, temps, espace, genre, exclusion, migration, précarité, marge, handicap, déviance, sexualité et mouvements sociaux. Musicien et homme de théâtre Il anime depuis 1987 l’Atelier de Recherches Théâtrales et Musicales de la même faculté. Il est chargé des activités culturelles à l’Université et dirige le Forum de la Créativité de l’Étudiant et le Cré’Art depuis 1998.Il a publié récemment plusieurs articles et ouvrages dans des revues spécialisées nationales et internationales : De la culture au Maroc ; Instrumentation et distribution sexuelle ; Mobilité sociale et mobilité spatiale à Casablanca ; Aspects sociologiques de l’habitat insalubre à Casablanca, Pratiques du religieux à Casablanca; Les précarités au Maroc : concepts et typologie ; Femmes migrations et développement.Il est expert en prospection qualitative et quantitative sur le terrain. Il a dirigé des recherches sur les stratifications sociales et les habitudes de classes à Casablanca( 2086 pers), sur les plaintes et les requêtes des prisonniers pour le compte de l’Observatoire Marocain des Prisons (300 pers).

Il a aussi dirigé une expertise auprès de l’institut de la Banque Mondiale, sur la pauvreté et l’analphabétisme dans les préfectures de Bernoussi/Sidi Moumen, Médiouna et Mers Sultan/Al Fida – 2300 pers). Il a réalisé une étude sur la précarité au Maroc pour l’Entraide Nationale. Il a participé à une étude pour la BAD sur les transferts migrants (de la France vers le Maroc, Sénégal, Mali et Iles Comores-400-pers). Il a aussi réalisé une enquête qualitative sur l‘informel et la Joutia de Derb Ghallef pour la CGEM et une étude sur l’argent du social pour le CESEM. Actuellement il travaille pour le compte d’organismes internationaux sur la vulnérabilité des ouvrières face aux IST/Sida à Casablanca (1200 personnes), sur la migration des femmes et le développement à Khouribga ainsi que sur l’impact de la migration des jeunes à Khouribga (1200 pers), sur la Médecine solidaire et la mortalité maternelle et infantile dans les quartiers populaires de Casablanca.

Depuis plus de quinze ans il intervient en entreprise en tant que coach consultant. Il est modérateur de conférences et de débats, sur des thématiques de management, espace social, développement, personnel, nouvelles technologies. Il a assuré l’ingénierie se plusieurs formations pour les acteurs associatifs ainsi que pour les travailleurs sociaux dans le cadre de l’INDH. Il participe aussi à la réalisation des conventions d’entreprises nationales et multinationales. Il a réalisé plusieurs projets pour des ONG nationales et internationales : ingénieries, projets de formation et de développement.Il est membre fondateur du Centre Marocain des Sciences Sociales, membre du Réseau National du Développement Social (MSDFS) et il dirige l’équipe de recherche Observations et Etudes Sociologiques sur Casablanca (OES.C). Il est membre du Forum Euro-méditerranéen des Instituts Economiques (Femise). Il est aussi membre actif de plusieurs associations culturelles et sociales dont la Fondation des arts Vivants et le Centre International de Coopération Sud Nord.

SOUS LE HAUT-PATRONAGE DE SA MAJESTÉ LE ROI MOHAMMED VI